Est-ce gratuit de télécharger des livres sur ibooks L'effroyable vérité - Communisme, un siècle de tragédies et de complicités

01/11/2020

L'effroyable vérité - Communisme, un siècle de tragédies et de complicités pan Bruno Riondel

Est-ce gratuit de télécharger des livres sur ibooks L'effroyable vérité  - Communisme, un siècle de tragédies et de complicités

Télécharger L'effroyable vérité  - Communisme, un siècle de tragédies et de complicités PDF


Caractéristiques

  • L'effroyable vérité - Communisme, un siècle de tragédies et de complicités
  • Bruno Riondel
  • Nb. de pages: 800
  • Format: Pdf, ePub, MOBI, FB2
  • ISBN: 9782810009435
  • Editeur: L'artilleur
  • Date de parution: 2020

Télécharger eBook gratuit



Est-ce gratuit de télécharger des livres sur ibooks L'effroyable vérité - Communisme, un siècle de tragédies et de complicités

Overview

Le communisme n'a jamais été un idéal de progrès et sescrimes monstrueux ne furent pas le fruit d'une malencontreusedérive. Telle est la démonstration que fait ici Bruno Riondel, un siècle après la naissance de l'Internationale léniniste. Détruire la superstructure culturelle traditionnelle des sociétéspar l'élimination de millions de personnes a toujours été lepréalable obligé à la mise en oeuvre des révolutions marxistesléninistes.
Partout, celles-ci permirent à des minorités violentesd'exercer une emprise totale sur des populations terrorisées. Bruno Riondel démontre que le communisme avait préméditéchacun de ses actes, y compris le crime de masse. Il montre également que le combat communiste se déroulatoujours à un double niveau, exotérique, à destination desmasses, et ésotérique, pour les initiés, les partis communistesdu monde entier ayant eu, à l'instar du PCF, une doublestructure : le parti engagé que chacun connaissait, et saface cachée, contrôlée en sous-main par les hommes del'Internationale soviétique.
Pour déstabiliser les sociétés del'intérieur, le communisme instrumentalisa les luttes sociales, utilisant le relativisme moral et le mensonge tactique, avec lacomplicité de nombreux intellectuels fascinés par sa force ousimplement opportunistes. L'auteur estime que le communisme n'est pas mort. Sesréseaux dissimulés sous le masque du progressisme ontconservé, notamment, la capacité d'étouffer le scandalede la mort des dizaines de millions d'innocents sacrifiés surl'autel de la révolution prétendue prolétarienne.